Google lance son service de livraison avec Google Shipping !

google-shipping

Alors qu’Amazon a annoncé il y a plusieurs semaines qu’il comptait tester la livraison par des particuliers (une sorte d’Uber-isation de la livraison), Google aurait annoncé l’ouverture imminente de son service de livraison Google Shipping !

Google Shipping ?

Bon, je m’avance un peu puisque Google n’a rien annoncé du tout, mais il a un énorme potentiel dans ce domaine. En 2010, Google lançait sans trop savoir pourquoi le concept des Google Cars, des voitures sans conducteur complètement autonomes. D’un autre côté, en 2012, ils rachètent la start-up canadienne BufferBox qui propose des box de retrait de colis. Si aujourd’hui Google a pour ambition de vendre son concept de Google Car aux constructeurs automobiles, on peut très bien imaginer que cela serve également au domaine de la logistique. Combien de temps perdent les petits ecommercants pour déposer leurs colis en bureau de poste ? Combien dépensent les plus grandes entreprises pour des ramasses de colis sans avoir l’assurance d’un volume de colis conséquent ?

Comment fonctionnera Google Shipping ?

Avec ses Google Cars, ou même des Google Trucks, Google pourrait très bien venir ramasser les colis, et peut être même les livrer, non ? J’ai imaginé un mode de fonctionnement qui est certainement perfectible mais qui pourrait très bien voir le jour.

Dans son back-office, l’ecommercant définit :
– son ou ses adresses d’enlèvement de colis, dans le cas où il a plusieurs dépôts
– des gabarits de colis (dimensions, …) qu’il assigne à des produits ou à des commandes

Pour l’expédition :
– l’ecommercant valide l’adresse d’enlèvement du colis et le gabarit
– chaque expédition comporte un code d’ouverture et/ou un QR Code, qu’on communique au client avec le numéro de suivi du colis
– la Google Car vient chercher les colis, avec des boîtes codées adaptées aux colis
– au moment de la livraison, un SMS est envoyé et la voiture attend pendant un nombre défini de minutes avant de repartir si le colis n’est pas ramassé, pour le déposer dans un point de retrait.

Et si l’idée de la livraison à domicile semble trop compliquée, cela peut très bien se faire avec :
– des points relais Google My Business : au préalable le commerçant aura bien noté et mis à jour son adresse, ses horaires, ses coordonnées, … et on peut même proposer au client de noter l’établissement sur Google
– des lieux de retrait Google PickUp

L’utilisation de BufferBox

google-buffer-box
Pour mettre en place son système de boîte codée, Google utilisera la technologie de BufferBox, une startup qu’ils ont racheté en 2012. Le principe de BufferBox est simple : le client passe une commande sur un site ecommerce, son colis est livré dans un dépôt et dans un box à code secret. Actuellement, le système est utilisé par Google Express aux Etats-Unis.

Résumé de Google Shipping en une image

(clic sur l’image pour version originale)
google-shipping

Et si Google Shipping ne voit pas le jour ?

…et dans le cas où Google ne veut pas devenir transporteur, en proposant ses voitures à la vente (même via un constructeur), les entreprises de transport seront ravies de prendre le relais :) Je suis convaincu que ce projet finira par voir le jour dans les années à venir, l’uber-isation de la livraison ayant ses limites tout comme la livraison par drône et ses autorisations sur l’espace aérien, … et l’acquisition de BufferBox ne pouvant pas se limiter à Google Express.

Étiquettes : , , ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :