Lancement du projet Google Growth Engine

presentation-google-growth-engine

Avez-vous déjà entendu parler du programme Google Growth Engine ? Probablement pas, et si vous en avez entendu parler, il est probable que vous ne saviez pas vraiment l’intérêt du programme avant ces derniers jours.

Il y a près d’un an, ceux qui deviendront les futurs ambassadeurs du programme ont tous eu un contact avec Google, par exemple concernant des comptes Adwords, même si pour ma part j’ai bizarrement été contacté sur l’outil Google My Business (c’est une supposition, mais je ne me souviens pas avoir eu quelqu’un au téléphone pour un autre outil). Lors de ce contact, le googler que j’ai eu au téléphone a retenu mon profil, je ne saurai pas vous dire sur quels critères, même si après ce premier événement le point commun entre tous les ambassadeurs est la passion pour leur projet.

Je ne rentrerai pas dans les détails, mais après cette étape chaque futur ambassadeur a été contacté pour présenter son activité et comment Google avait aidé l’entreprise a évoluer (sans forcément parler d’Adwords), avec ensuite un rendez vous avec un photographe local et dans certains cas le tournage d’une vidéo de présentation. Chaque ambassadeur, y compris moi même, est maintenant présent sur le site customers.withgoogle.com. Bien sûr, Google se garde de créer des backlinks :)

Chaque ambassadeur a ensuite été contacté pour participer à un événement à Dublin concernant ce programme, Google Growth Engine. Même avec un événement qui démarre le premier jour des soldes, difficile de dire non à Google ! Et pourtant, je pense que chacun d’entre nous ne savait pas vraiment pour quelles raisons Google nous invitait, ni pourquoi notre projet en particulier avait retenu leur attention.

We want answers !

Après une première présentation très bien menée par Erik O Neil, on peut ressentir l’enthousiasme général dans la salle, mais aussi une question que nous nous sommes tous posés : qu’est-ce que je fous là ? Cela s’est concrètement dit lors de la première prise de paroles d’un des ambassadeurs :
– Any questions ?
– We want answers !
Et des réponses, nous en avons finalement eu pendant ces deux jours. En invitant des organisations comme l’IBEC ou des coachs pour le business, Google veut montrer qu’il s’intéresse aux entreprises européennes, qu’il veut les aider à se développer sur internet, cela peut aussi passer par uniformiser certaines lois en Europe, inciter les non-initiés au web à se lancer, … Cela peut aller d’un artisan pour une TPE à une PME avec une cinquantaine de personnes.

Quelle légitimité pour Google ?

La démarche peut paraître surprenante au premier abord : les gouvernements européens n’écoutent pas les entreprises européennes, alors pourquoi Google, une entreprise américaine, le ferait ? En invitant des TPE et des PME, en les incitant à être présent sur le web même via une simple page Google My Business, en leur demandant leur avis sur les améliorations à effectuer ou des idées à mettre en place, Google a finalement plus de légitimité que des organismes législatifs européens concernant les décisions et les lois qui impactent les entreprises. Finalement, est-ce que cela ne remet pas en question des décisions de Bruxelles au niveau européen, ou de la CNIL au niveau national ? Est-ce que la CNIL vous a déjà contacté pour vous demander votre avis sur les bandeaux pour les cookies ? Et d’un autre côté, est-ce que ce n’est pas aussi un moyen pour que Google dise à la CNIL d’arrêter de lui taper dessus ?

Il me semble que le discours de Google à ce sujet est assez bien travaillé, car il ne s’agit pas de directives que Google souhaite mettre en place mais d’un échange avec les entreprises européennes. Par exemple, sur cet événement, chaque ambassadeur a eu 2 rendez-vous individuels et personnalisés sur leur entreprise. Les conférenciers, comme par exemple Roberta Remigi de la Search Quality Team et Barry Hand de Handmade Marketing, étaient accessibles après l’échange de questions/réponses classique pour poser nos propres questions.

Au cours de ces deux journées, j’ai rencontré des personnes incroyables avec des projets incroyables. Des idées simples, novatrices, parfois évidentes. Des discours positifs et motivants, qui vous donnent énormément d’énergie et qui en période de crise sont indispensables pour relancer l’économie. J’ai eu en tout cas beaucoup d’admiration pour ces personnes qui ont su utiliser leurs idées sur web et qui ont réussi. Je vous encourage à lire leurs témoignages pour découvrir un paquet d’entreprises avec de supers idées !

Qu’est-ce que Google y gagne ?

Qu’est-ce que Google y gagne, quel intérêt ? La démarche de Google n’est pas anodine, on ne vit pas dans le monde des bisounours. En contactant des centaines d’entreprises et de personne comme moi, Google cherche à contrôler son image. Comme on dit si bien : si c’est gratuit, c’est toi le produit ! Et Google sait très bien qu’en chouchoutant ses ambassadeurs, ils en auront une image positive et en parleront même en bien aux autres, finalement comme des ambassadeurs en marketing qui font la pub pour la marque à leur entourage ou via des blogs, forums, … 

Je ne suis pas un mouton mais j’écris cet article en disant du bien de Google, c’est peut être que l’opération a réussi de leur côté, mais j’ai aussi la conviction que la démarche est honnête et saine. De mon côté, je n’ai pas communiqué sur Adwords dans ce projet, mais pour tous les témoignages qui en parlent, est-ce que ce n’est pas en faire la pub ? On peut dire que oui, mais je ne vois pas le problème si le discours est sincère et si le résultat est réel.

Je termine avec quelques photos de l’évènement :

Très beau témoignage de FoodCloud avec Iseult Ward.

Très beau témoignage de FoodCloud avec Iseult Ward.

La pyramide de Maslow revue et corrigée.

La pyramide de Maslow revue et corrigée.

Barry Hand : Sans le tracking, cette affirmation est vraie...

Barry Hand : Sans le tracking, cette affirmation est vraie…

Roberta  Remigi - Une slide qui plaira aux SEO, notamment le second point et le troisième (pas de mention du https lors de la conférence)

Roberta Remigi – Une slide qui plaira aux SEO, notamment le second point et le troisième (pas de mention du https lors de la conférence)

Elad Simon nous présente son premier site web pour son père qui est taxi

Elad Simon nous présente son premier site web pour son père qui est taxi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :